CHASSEZ LE NATUREL... IL REVIENT AU GALOP

Rien ne semble servir de leçon à ceux qui s'accrochent aux gouvernes ou veulent les prendre, mais ne se mouillent surtout pas. Hollande, capitaine de pédalo avait en plus la réputation d 'attirer la pluie à chacune de ses sorties. Le voilà promu chef de guerre qui laisse Sarko pédaler dans la semoule et en guise de flotte envoie le Charles de Gaulle faire sa mission. Son bilan n'en est  pas pour autant devenu bon, sur de nombreux points, mais l'urgence est telle que les priorités sont à arbitrer. La France entière n'a pas mis le drapeau à sa fenêtre mais il vaut mieux être que paraître. Les stocks de nos trois couleurs ne sont pas épuisés, ce sont les canetons qui le sont. Les élus en ont des kilomètres chez eux qui ne manquent pas une occasion de couper des rubans, bien en vue sur la photo avec l'article qui va bien avec.

Mais quand la place n'est pas bonne, la colère est de mise. Sarkozy au lendemain de Charlie qui remonte au premier rang pour la photo du petit marathon, dans une rue sous haute protection, loin du peloton. Mélenchon aujourd'hui qui hurle sa peine et son calvaire. Rescapé du Bataclan, il était placé pas trop loin des représentants du front national. Son ramage en a prit un coup, à l'heure des hommages de la Nation à des gens ordinaires. Le Front de GAUCHE, à portée de vue du Front National. Il n'aurait plus manqué que LUCETTE entre les deux, pour leur sucrer le café et leur jeter des fleurs.  

Le destin est plus cruel encore pour Guillaume Sarkozy, viré de son poste au sein du groupe de protection sociale Malakoff-Médéric,en pleine fusion avec la mutuelle générale, qui assure entre autres les fonctionnaires d'Orange et de la Banque postale. Un jour, si ça continue les mutuelles rembourseront leurs adhérents et ne seront plus les sponsors de nos grands sportifs, étendards de la santé publique. Ces derniers en seront-ils réduits à produire du spectacle et avoir des spectateurs pour assurer leur train de vie. L'heure est pourtant à la mutualisation et la radicalisation.

Pour notre département le risque est moindre. Les étalons du haras risquent plus que ceux du TPR, mais le club des joyeux donateurs comblera bien vite ce petit nid de poule. Un petit virement de Platini y pourvoira ou le renvoi des bons de souscription qui ont déjà bonne presse. Dire que tout vient de la défaillance d'un sponsor qui n'ayant pas apporté 300 000 € a créé un déficit de 1 600 000 €. Si au moins Mohammed GUÉDAY s'était porté caution, ou Numéricâble ou Général Electric au lieu de gaspiller de l'argent à fournir un IRM ambulant à la clinique de l'Ormeau dont le sien était en panne.

Nous en resterons là provisoirement le temps du week-end qui devrait voir le caneton déménager et rejoindre son territoire agrandi de la canarderie d'Occitanie:  Tapez sur votre moteur de recherche : le caneton occitan

RECTIFICATIF DU 01 12: Ne cherchez pas le Caneton Occitan pour le moment. Victime d'un coup de fusil dès sa sortie de l'œuf: adresse de l'hôpital: http://le-caneton-ossun.monsite-orange.fr

Grâce à vos visites, il est déjà en bonne place, mais vous le ferez monter de crans en le visitant. Diffusez ces adresses au plus grand nombre de vos contacts. Dans le caneton occitan vous pourrez encore plus facilement participer et publier vos renseignements à condition qu'ils soient vérifiés avec certitude. Mais n'allez pas sur le site par simple curiosité. Les 130 victimes du 13 novembre et toutes celles qui ne sont pas reconnues attendent de vous que vous alliez aux urnes, voter pour elles, sans vous arrêter à l'instant présent et en réfléchissant bien sur le passé aussi. On voulait un temps des C.V. sous X. Les politiques ont toujours la bonne habitude de choisir pour les autres ce qu'ils refusent pour eux. Pourquoi ne font ils pas des programmes sous X. On voterait pour les idées et pas pour les hommes et l'étiquette qu'il prennent ou pas pour obtenir le graal: de juteuses subventions. 

En attendant, continuez comme vous le faites si bien à faire votre promotion, la seule qui compte, la promotion des canetons, qui le 6 et le 13 décembre reprendront le pouvoir qu'on leur fait si cher payer.  JE SUIS VOTANT