DOUCE FRANCE ... CHER PAYS DE MON ENFANCE...

La vie continue, malgré tout... (mais pas pour tous). Elle n'est pas un long fleuve tranquille, mais l'eau coule toujours sous les ponts. Certains députés aujourd'hui ont quand même baissé le ton et compris la stupidité de leurs déclarations. Ségolène Royal tente une infiltration et cherche à placer des portiques, sur les voies ferrées maintenant. A croire qu'elle prépare tout le monde à la gymnastique. Roselyne, c'était la vaccination son cheval d'arçon. Ségolène c'est les pastilles et les portiques ses passions. Estrosi qui doit absolument faire parler de lui applaudit, mais VALLS et CAZENEUVE, à contre courant, grondent la gymnaste qui ne l'avait dit à personne, apparemment même pas à  la ministre de la justice qui aurait dû être la première prévenue. Depuis la révolution en 225 ans elle est la 208° à occuper le poste. Certaines se plaignent des lenteurs de la justice quand d'autres bien sûr, la jugent expéditive. Une constatation, elle a dépassé son quota, il est temps qu'elle s'en aille. Cinquième femme à cette fonction, on remarquera que toutes l'ont été depuis GUIGOU en 1997. C'est que sur les huit derniers en postes, il n'y a eu que trois hommes. Particularité, depuis Lémery (surnommé la toile dans toutes les taules) elle est la deuxième à ce poste venant de la France Ultramarine. Il ne manquerait plus que Marine crée le Mouvement Bleu Outremer. Il n'y a pas que la justice qui suit son cours. À AZEREIX, si l'on en croit les dernières "fuites" les 150 000 m3 d'eau pourraient bien venir du fonds voisin d'OSSUN qui aujourd'hui même se voit reconnu en état de catastrophe naturelle. ( voir l'arrêté du jour) a diffuser très vite: Les sinistrés ont dix jours pour faire la déclaration à leur assureur. Pareil pour Saint-Créac, mais puisque Tarbais et Lourdais ne souhaitent pas partager la même intercommunalité, on ne le leur dira point. Dommage pour les vaches lourdaises qui verront encore passer quelques trains, mais pour les avions, il vaudra mieux être bonne Gasconne.

cata nat

A part cela le caneton reçoit quelques blagues et autres messages plus sérieux :

- La presse dit en encore des bêtises: " La première femme qui s'est fait sauter, n'était pas voilée et s'appelait ÈVE."

- Azereix va devenir la nouvelle Venise avec toute son eau. Il va falloir boucler les valises et aller au Méridien, en bout de gondole. Ils devraient soit faire une "retenue" comme ils savent le faire, soit reprendre le projet de déviation vers le Souy. (n.d.c.: Une déviation vers la Gespe , l'Adour et l'Alaric en busant les sentiers de randonnées n'est pas envisageable ?)

- Enfin , mais ce ne sont plus des blagues, un chef de liste des régionales qui ne sera pas appelé à REYNIÉ ne tiendra qu'une réunion, ce soir à Tarbes... Trop tard à l'heure où vous lisez. La campagne des régionales reprend donc et finit en même temps alors qu'officiellement, elle débute  lundi 23 novembre.(11 listes chez nous: l' UNION , sans réunions...)

- Vous serez donc libres samedi 21 novembre à 21 heures pour aller à la salle des fêtes de notre premier Conseiller Départemental de l'histoire cantonale, à BÉNAC pour un grand LOTO organisé par les joueurs du R.C. Louey-Marquisat. (Partie spéciale enfants à la mi-temps). Demandé gentiment un souhait est souvent exaucé...

- Un lien,qui vient de m'arriver: "PILLEURS D' ÉTAT" de Philippe PASCOT: https://www.youtube.com/watch?v=ff-1t8p2eAo  Cliquez sur ce lien : ÉDIFIANT. Allez jusqu'au bout surtout. 

- Rubrique perdu-trouvé:

• Cherche covoiturage en Volkswagen pour porter Playmobill en Allemagne ( chez une nommée ANGELA ). Non diesel s'abstenir.

• Fatih Terim, sélectionneur turc cherche public à bonne tête ne sifflant pas pendant la minute de silence  en hommage aux victimes des attentats du vendredi 13.

- Autre remarque: La presse locale est lue en diagonale, souvent partagée à l'heure de la pause café. Souvent le titre suffit pour forger son opinion. Ainsi peut-on lire que les partis de Gauche sont contre l'intercommunalité. Sauf que dans l'article c'est tout le contraire. La manipulation de l'opinion aura t'elle encore  beaucoup de lendemains.