MAIS QUE FAISAIT DONC LE CANETON DEPUIS LE SEPT NOVEMBRE.

Faute d'avoir des méninges, il se reposait un peu les palmes. Mais le 11 novembre, il faisait trop beau et il venait d'apprendre la sortie prochaine de son grand cousin "le caneton occitan". C'est donc tout content qu'il a parcouru sa canarderie étendue pour faire connaissance avec ses nouveaux points de chute et ses cours d'eau: GESPE, ADOUR et ALARIC.

"C'est beau... mais c'est loin". Je dirai plutôt : "C'est beau ... mais c'est loin". Il pense même avoir trouvé la commune mystère de la future Communauté. Vous pensez peut-être, on le sait déjà. C'est quelqu'un qui m'a dit que se serait Tarbes. Il semblerait que ce soit MONTIGNAC. On y va à pied, par le sentier de randonnée qui relie les communes de l'intercommunalité contrariant d'un coup de plume le projet hasardeux de Madame la Préfète. Mais deux images d'abord, sachant qu'il en faut douze pour un coup de poing.

Pour les départementales de mars 2015 le canton n°7 est né. Ce nouveau canton du Moyen-Adour, est la fusion de ceux de Séméac et de Laloubère, sauf Hiis, Soues, et. Séméac. De plus  au sein même de ce nouveau canton , les communes n'appartiennent pas aux mêmes intercommunalités.

Et voila que tout à coup la CCGAA se voit plus proche de la CCCO que du Grand Tarbes. On peut se demander comment des élus si proches n'avaient pas demandé de fusionner dans un Canton unique. OSSUN- BERNAC DESSUS. La carte de la proximité des enclaves et de Montignac. Du sur mesures, de la haute couture même , du détRICAUDtage futuriste: Tous les points à l'envers. Et une veste en bout de chaîne.

PJune12112015

CaptureSH

Montignac, donc et son maire élu par 76 canetons. Panachage oblige, il fait le meilleur score à égalité avec quelques autres. Les onze élus sont unis. Le bouche à oreilles fait le reste. Le deuxième adjoint a peut-être les dents longues. Il faut les lui couper et à Evelyne aussi un peu. Ça marche toujours bien les manières traditionnelles des "copains d'abord". 59 voix pour le deuxième adjoint et 66 pour la dernière. Les DIX-SEPT voix d'écart, elles sont vite trouvées. L'adjoint est "prévenu" il sait sur qui compter.

Pour notre future intercommunalité, c'est bien plus compliqué. Sur le panneau d'affichage de la mairie présidentielle le compte rendu indique que hormis Horgues et Momères qui souhaitent rejoindre le Grand TARBES (que TARBES veut quitter) les autres rejettent le projet de madame la préfète de les joindre à Bagnères de Bigorre. Deuxième prévenue...

Les autres délibérations sont soit absentes, soit non affichées, soit différentes du sens qui leur est donné.

Le mot de la FIN reviendra au Maire Président de la Commune d'AZEREIX dont la délibération ( Au moins, celle affichée, pas celle du plan B ) est rédigée cette fois encore comme un jugement: "Considérant ...  Considérant en outre...et Considérant enfin... DECIDE...

Le projet enterré il suffira d'ajouter sur la face sud du monument aux morts une plaque marbrée et en lettres dorées: "La Patrie reconnaissante aux combattants du PRG qui ont enterré vif le projet de leurs alliés"

Dommage quand même que le compte rendu ne soit pas fidèle à l'enregistrement . La prochaine canarderie fera tout pour diffuser les réunions en audio-vidéo, mais cela ne devrait pas poser de problème. Jusqu'à présent il est rare que plusieurs parlent en même temps. 

Autre remarque, certaines communes ont diffusés des écrits préfectoraux et des conseils de la gendarmerie. A AZEREIX, aucun affichage, aucune information. On nous dit pourtant qu'il s'y passe d'étranges phénomènes. Trafic d'horloges, vols en pleine journée, détériorations diverses, et peut-être, allez savoir, des affaires en suspens.