Le conseil municipal d'AZEREIX  s'est enfin réuni en ce mercredi 28 10 2015. Ils étaient tous là, sauf un. Visiblement ils avaient mal supporté le sevrage prolongé de leur soirée préférée puisque si le jour était légalement tardif, la séance a débuté avant même 21 h carillonnées. Le manque ... c'est terrible à supporter.

Le CMU donc (Conseil Municipal Unanime) se sont les élus et le Tiers Payant, c'est le reste des canetons.  

Après le compte rendu de la dernière réunion qui remontait au ... 8 juillet, gage d'assiduité, l'ordre du jour était abordé, et sera d'ailleurs rapidement traité. Les décisions importantes n'ont pas prêté flanc au débat, car déjà "étudiées avant". Le plus long sera comme d'habitude "les questions diverses".

Pour le premier point, il s'agissait bien de la fée électricité et du transformateur du quartier saint Roch.

Le sujet dévie vite sur un aspect insoupçonné. Des personnes un peu "allumées" sans doute iraient trafiquer les horloges des armoires électriques, les changeant d'heure et les faisant passer de l'heure d'hiver à celle d'été. En plein automne, il faut y penser et surtout savoir le faire. Nous vous tiendrons informés dès que ERDF nous aura confirmé . Le mode d'emploi a quasiment été donné: Il faut une clé de dix et un peu de savoir faire. Alors autant le faire savoir. C'est sans doute pour cela que nous avons un temps quasi printanier. Le SDE qui a un million d'euros à dépenser, va nous doter d'horloges astronomiques (qui n'ont rien à voir avec la montre d'Astro, le petit robot.)

n.b. Un caneton fait justement remarquer que le week end dernier nous avons changé d'heure et prie d'en informer le chef électricien. C'est fait... 

On dévie ensuite un peu vers une question digne du plus grand intérêt: Ne serait il pas bien de prévoir des gaines pour prévoir le passage à la fibre.? On apprend qu' ORANGE s'occupera du Grand Tarbes, SFR de LOURDES et pour les autres ? Pour dire de pareilles inepties, il faut le faire. S'il y a plusieurs opérateurs, il n'y a qu'un seul responsable du réseau. A TARBES par exemple la "fibre" n'est encore qu'en phase de projet et la solution est de réutiliser le réseau existant câblé pour y passer la fibre, les gros débits en premier. 

Pour la mémé de Bagnères de Bigorre elle passera peut-être même avant mémé magot du village vénéré. Mais AZEREIX c'est sûr sera "fibré" avant TARBES, puisque priorité est donnée aux secteurs riches en demandeurs de gros débit: les grandes entreprises.

Il est ensuite passé à la vente de bois.

C'est l'ONF qui gère la forêt. Des coupes rases prévues n'auront pas lieu. Seule  la parcelle 14 en fera l'objet. La coupe rase devrait produire 400 stères qui s'ils trouvent preneurs se vendront 7 à 8 000 €. Les traditionnelles coupes affouagères n'ont désormais lieu que tous les deux ans. 2016 en fera partie et des parcelles de 4 à 5 m3 seront "marquées pour être exploitées et vendues sur pied aux habitants "équipés" pour les exploiter. Le prix sera de 60 € par parcelle et très vite les "brèves" qui figurent sur le site internet de la commune d'AZEREIX au même titre que toute l'information, lien permanent entre vos élus et leurs administrés, vous inviteront à vous inscrire en mairie avant tirage au "sort". (parcelles concernées 15 et 25) Vous pouvez les trouver sur le PLU ou sur: cadastre.gouv.fr, où aller en mairie, consulter le cadastre.

L' année sans coupe affouagère c'est une vente de "chablis", branchages des arbres vendus aux forestiers qui est organisée. 

Enfin il est prévu la vente de stères façonnés pour les personnes non équipées ou dans l'incapacité d'aller couper elles mêmes leur bois en forêt. C'est le lycée agricole de Vic en Bigorre qui façonne les stères pour 19 € H.T. le stère. Par contre à la vente, issus de la parcelle 6, il sera proposé des stères de  chênes rouges  à 32 € pièce et des stères de bouleau  ou de mélange à 25 € pièce. Au total il devrait y avoir 50 stères et la vente sera limitée à 2 stères par foyer.

Pour le système D qui permet à certains de bénéficier de beaucoup plus de stères, quitte à en faire commerce hors du village ... le sujet n'a pas été abordé, donc ... rien n'est changé.

• Troisième point: Renouvellement du contrat d'entretien des chaudières et installations de la commune

Entre bâtiments publics et logements loués ce sont 34 "points" chauds à surveiller. LAURENTIN- GAZ SERVICE, sous contrat jusqu'au 31 12 2015 n'est pas reconduit . C'est la société APICS de Laloubère qui prendra le relais dès le 1° Janvier. pour la somme de 2 386 €, tarif et contrat garantis pour trois ans.

Le troisième "consulté" est écarté, au bénéficie du prix. 

Il semblerait, mais l'enregistrement est "confus" que les heures et jours d'interventions aient été revus à la baisse, mais moins disant et mieux faisant ne sont pas le meilleur binôme.

ROUTIÈRE des PYRÈNÉES. Avenant au contrat.

Les circonstances plus qu'inhabituelles de l'appel d'offre avaient fait objet d'un précédent "billet" , la commission d'appel d'offre et d'adjudication ayant été "Zappée" au bénéfice d'un palois. Au final, les travaux n'ont plus été ceux initialement projetés. Les travaux de chaussée , rue de la forêt et place du Turan ne sont plus d'actualité compte tenu de futurs projets, publics ou privés, dans les "zones concernées". Finalement c'est le hameau du Mardaing qui a bénéficié de l'enveloppe. Le solde des moins réalisés et des plus réalisés conduit simplement à rajouter 16 000 € au montant signé. C'est trop compliqué à expliquer comment un avenant à un contrat prévu pour des travaux dans un quartier vient augmenter le coût de travaux réalisés dans un autre endroit, sans figurer dans l'appel d'offre. Mais c'est en nombre d'électeurs qu'ils faut calculer et pas en terme de régularité des marchés. Il y a tellement de trucs imprévus que certains pensent que les marchés sont "truqués". RELAX(e) MAX, Y'A MAJAX. 

Tout vient à temps à qui sait attendre et c'est donc aussi des "rapiéçages" de gravillons jetés qui ont été effectués Rue du moulin rouge, dite de la moule, rue des Brassiers et chemin de Bénaquez. C'est une sorte d'enrobé, mais sans goudron, enfin, sans "produit bitumineux" Cela porte un joli nom. "salade de fruits ?" PERDU: "Ce sont des POINTS À TEMPS". T'as pas le temps d'attendre de faire le point pour que les gravillons se soient fait la malle de leur nid de poule. Élus et carrossiers en sont très contents. L'avenir est dans les gravillons et les graillons publics. 

Allons, allons, pas de discussion, l'exécution des travaux étant déjà faite, l'avenant est adopté à l'unanimité. L' heure tourne. Le point suivant concerne la mise à l'heure de la pendule de madame la préfète.

• REJET DU PROJET de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI)

La C.C.C.O. a déjà traité du sujet. Chacun a reçu un compte rendu et il n'est donc pas utile de reprendre le dossier en public.

L'essentiel à retenir: Le projet de Madame la Préfète de faire une super agglomération de près de 120 000 habitants conduit les grosses agglomérations à être pour et les petites communes à être contre.

Azereix et la CCCO ne seraient que perdants, dans tous les domaines. Les autres ont des compétences différentes, une gestion moins saine, et les lourdais notamment sont trois fois plus endettés que notre intercommunalité. La gouvernance aussi pose question: réunir 120 membres n'est pas raisonnable. Quoi qu'il en soit les conseils municipaux doivent délibérer entre le 30 septembre et le 30 novembre, faute de quoi ils sont réputés être favorables.

La loi NOTRe impose que les nouvelles intercommunalités regroupent au moins 15 000 habitants. Il en manque peu à la CCCO qui est à 13 000 environ. Une alliance avec la CCGAA (Communauté de Communes Gespe Adour Alaric) et ses 4 000 habitants conviendrait d'autant plus que les deux intercommunalités travaillent déjà très souvent ensemble. Par curiosité allez sur le site de la CCGespeAdour Alaric. Tous les comptes rendus y sont dont ceux des réunions avec la CCCO. 

C'est tellement vrai que notre maire président annonce prématurément un mariage (forcé) entre les 17 communes de la CCCO et les neuf communes de la CCGAA. Et tout le monde connaît bien le dossier pour l'avoir longuement étudié, ce qui doit expliquer la réunion hors délai du conseil municipal. Ainsi: Arcizac Adour, Allier, Bernac Débat, Bernac Dessus, Horgues, Momères, Saint Martin et Vieille Adour, cela ferait à l'unanimité : 9 communes. Il faut bien un conseil des sages de quinze personnes qui se réunit à quatorze pour nous apprendre que quatre et quatre font neuf. Après les mystères de la Commune, il faudra trouver la Commune mystère. Les 27 membres de la CCCO font bien à 21 l'unanimité de leur communauté. C'est vrai que Juillan et Louey représentent peu dans notre grand canton et notre grand département. JUILLAN et LOUEY, c'est Rugby partage, alors qu'AZEREIX c'est le CAPITANAT et Rugby plaquage, à retardement, et la pénalité à 106 points. Porter un enfant sur les fonds baptismaux c'est bien, mais refuser de le voir grandir l'est moins.

Curieusement, pas un mot, pas une question sur les lettres et coups de téléphones à faire péter la fibre de MG call, suppliant notre édile de se joindre à la CCCO. Ce doit être dans le dossier donnés pour étude aux conseillers. Ils auraient sinon posé des questions. En fait il doit s'agir d'un "oubli" et la Commune n° 9 ne peut être que TARBES, la commune limitrophe qui supplie notre canton d'entrer dans son giron. Le seuil de population sera largement atteint et les communes de la CCGAA pourront choisir elles mêmes leur destin.

105 canetons qui font faux bon aux départementales. 3 000 canetons qui manquent dans l'intercommunalité, heureusement que c'est CAZAUBON qui se colle aux régionales.

Mais l'heure n'est pas aux spéculations, mais aux décisions, à la mise à l'heure de la pendule préfectorale.

Ce sera " NON MADAME, BERCY POUR CE MOMENT" Ni abstention, ni refus de vote. "Revoyez votre carte" à l'unanimité.

PARLEM

Participation renouvelée à l'association ( pour une classe maternelle et une classe primaire.) N'en parlons plus, affaire suivante.

• FRAIS DE FORMATION DU PERSONNEL MUNICIPAL.

Il s'agissait de délibérer pour prendre en charge les frais d'une formation déjà faite pour l'habilitation d'un employé communal à utiliser une nacelle. Un agrément est obligatoire pour cet usage particulier jusqu'à 20 mètres de haut. Une fois en haut ce n'est pas pour prendre des photos, mais pour effectuer du boulot. Le danger est réel  et les accidents encore d'actualité.

Espérons qu'elle ne sera pas utilisée pour l'accès des handicapés à la salle du Conseil. 

Ordre du jour "oublié"

Rien de bien important. Il s'agit d'un peu d'argent manquant pour rembourser les cautions de locataires libérant leurs locations. Décision est prise de mettre les locations sur "LE BON COIN"

Nul n'a songé à le mettre sur le CANeTON: "LE BON COIN-COIN". Il serait capable de trouver des locataires.

• La partie sujette à délibération et vote étant terminée, reste le plus gros morceau: les questions diverses 

On regrettera que les réunions ne débutent pas par les questions diverses. C'est la partie la plus copieuse, la plus riche, la plus intéressante.

ASSAINISSEMENT:

Au moment où de nombreuses communes mutualisent leurs moyens et repassent en régie pour diminuer les coûts, AZEREIX donne en affermage et soustraite à outrance. Le bureau d'études a fait un constat édifiant. La station d'épuration traite 150 000 m3 d'eaux usées quand la consommation d'eau est de 40 000 m3 d'eau. Erreur de frappe ? non. " La différence ... elle est immense..." Près de quatre fois le volume d'eau consommée qui arrive à la station d'épuration.

Et nous revoici au pays de Pagnol. "J'ai payé de l'eau de source, je veux de l'eau de source". Le "technicien" délégué  par l'administration vient aux bastides avec sa tête bien formatée, et ses explications "scientifiques". Mais il ne convainct pas son monde. 

"Vous savez ce qu'il fait, le fontainier, quand on ne paie pas l'eau ? Il vient avec sa grande clef, et il vous ferme la prise. C'est pour ça que vous payez régulièrement à la mairie. Mais qu'est ce qu'on paie à la mairie ? On paie pour le tuyau, pour la soudure et le fontainier, mais l'eau, c'est pas la mairie qui l'a faite, c'est à Dieu qu'il faut la payer, avec des actions de grâce, des prières, de bonnes actions. Vous devez avoir une assez grosse facture en retard, et c'est pour ça que l'administration céleste vous a fermé le robinet."   

"Monsieur, j'ai l'honneur de vous informer que l'administration vous emmerde."

"Je crois pouvoir vous affirmer, dit gravement le savant, que l'autorité des conseils municipaux sur les phénomènes souterrains peut être mesurée par un nombre voisin de zéro"

 C'est un peu ce que vous avez manqué en regardant trop votre télé. Les idées pleuvent comme à seau d'eau. Un compteur d'eaux usées sera placé à l'arrivée de la station, manière de gaspiller un peu d'argent pour confirmer ce qui n'est qu'une estimation des eaux parasites.

Et si c'était le même qui avec sa clé de dix dérègle les horloges qui vide des gobelets dans le réseau des eaux usées ? Cinq gobelets par litre et avec 750 000 gobelets la station d'épuration se met à déborder. 

Autre possibilité , bien explicitée, Le problème n'est pas un phénomène de résurgence ni de poussée verticale, mais de fuites horizontales liées à notre présence en zone sismique et à notre pluviométrie exceptionnelle 1 200 mm par an. ( ce qui n'est pas le cas à Ossun ou Ibos ?)

Autre hypothèse, toujours scientifique, Ce sont des tricheurs qui puisent l'eau pour remplir leur piscine et la rejette dans les égouts, deux ou trois fois par an.

 À raison de 50 m3 la piscine cela fait 150 m3 par an. Mille piscines vidées illégalement et le compte est bon. Cela ne fait que 4 piscines par habitation. En plus certains pauvres n'ont pas quatre piscines et des radins pour ne pas avoir à racheter le chlore, le sel et autres stabilisants ne vident la piscine que tous les quatre ou cinq ans. D'autres doivent donc la vider tout le temps et du coup ils ne se baignent jamais puisque la piscine est vide. C'est vraiment con un caneton. On n'ira pas jusqu'à suspecter nos maître penseurs d' avoir plongé sans casque dans une piscine vide, ce qui peut mal irriguer les méninges. 

Il faut d'abord tout contrôler. Déjà un contrôle inopiné a permis de déceler deux tricheurs qui mettaient les eaux pluviales dans le réseau des eaux usées.

Tout le monde sera contrôlé dans les trois ans qui viennent avec les tests fumigènes. Des fumigènes dans le collecteur, "la chaise" et si la fumée sort de la gouttière, comme quand le chat y monte et que vous voyez le trou de son derrière, c'est vous qui êtes bon pour le siège et le parquet. Avec l'aide judiciaire, si la réforme était adoptée avant le retour de la ministre en pays créole, vous devriez vous en tirer assez bien. Mais le dilemme est cruel. Certains disant qu'il faut informer les gens quand d'autres privilégient l'effet surprise. Après la technique, nous voici au chapitre juridique. Le mieux serait de couper la poire en deux: Informer des contrôles mais sans donner le jour la date et l'heure. On papote un peu de tout côté. Donc des contrôleurs viendront dans les maisons et pourront à l'aide de colorants suivre à la trace le parcours des gouttelettes ? Oui c'est ça et punition à la clé (encore une clé: ça va finir en trousseau)

Sauf que: (Source Sénatoriale) , l'Office national des eaux analyse le vidage d'une piscine privée, non ouverte au public, comme une évacuation d'eaux usées domestiques. De l'autre côté l'article 22 du décret 94-469 stipule qu'il est interdit d'introduire dans les systèmes de collecte, les eaux des bassins de natation. Mais le même article prévoit des dérogations précisées par arrêté ministériel, accordées par le préfet, après avis du conseil départemental d'hygiène. L'évacuation dans un réseau public d'égout des eaux de piscine privée fait partie de ces dérogations.

Le contrôle de conformité du raccordement de votre branchement d'assainissement est une OBLIGATION LÉGALE. La loi sur l'eau du 30 décembre 2006 impose aux communes d'organiser le contrôle des raccordements à ces réseaux.

Lors de la vente du bien, le notaire doit demander l'attestation de conformité. La commune peut aussi engager une campagne de contrôles obligatoires dans votre rue. De quoi inciter nos juristes municipaux à s'intéresser aux lois au lieu de faire la leur. Les canetons prennent date avec votre "interprétation" de la loi NOTRe. et les lois AUTRES.

Ainsi un propriétaire n'a pas le droit de rentrer chez vous sans votre autorisation, sauf rares exceptions.

Un huissier ne peut entrer dans votre logement que s'il bénéficie d'une décision de justice. Vous devez laisser entrer des ouvriers dûment mandatés pour des travaux liés à la salubrité mais pas des travaux d'amélioration qui peuvent attendre la fin du bail.

Un policier ou gendarme ne peut forcer l'entrée de votre logement que s'il a un mandat de perquisition ou si une infraction certaine se déroule dans votre domicile.

Les pompiers peuvent entrer même par effraction en cas de danger certain indiscutable.

Certains agents de l'administration peuvent aussi entrer chez vous pour des raisons sociales et sanitaires très restreintes.

Les agents du fisc peuvent être reçus sur le seuil de votre porte, sauf autorisation de perquisition.

Ainsi, quoi qu'en dise ou n'en dise pas l'information municipale, les agents de contrôle d'assainissement ne peuvent pas entrer chez vous et ne peuvent intervenir à l'extérieur que sous le contrôle, l'ordre et la responsabilité du maire, clé de dix ou clé de douze, donnez leur la clé des champs. 

RECENSEMENT DE LA POPULATION:

Le recensement va être effectué durant quatre semaines. "Valérie anciennement FERRATO" avait déjà été choisie comme agent principal. Il s'agit maintenant de trouver deux personnes pour faire le tour des maisons et faire remplir le questionnaire. La rémunération est forfaitaire par questionnaire rempli. Au final rien n'a été décidé quant aux modalités de choix, aussi le caneton vous informe et si vous êtes intéressé vous devez pouvoir vous renseigner en mairie ou faire acte de candidature. N'hésitez pas à adresser un mail au caneton qui pourra  vous donner un coup de patte. Monsieur le maire a seulement rappelé que la fois précédente "Geneviève maintenant QUÉROIS" avait participé.

(Pour information sachez que le recensement est obligatoire, mais vous pouvez ne pas faire entrer l'agent recenseur dans votre propriété. Vous pouvez aussi , comme la mairie et la CCCO tirer partie de vos leçons d'informatique et remplir sur internet votre formulaire)

COMPTE RENDU ACTIVITÉS CCCO

( Ils ont mis un "S" à activité et pas à information sur la page d'accueil du maire, alors je fais comme eux pour pas faire de photte)

Le document étant trop volumineux pour être relu, et chacun l'ayant reçu, aucun commentaire ni question n'étant  émis le point suivant  est abordé sans figurer sur la convocation car reçu juste avant la réunion. Recensement encore mais des voitures cette fois.

RECENSEMENT DES VÉHICULES

Vous ne l'avez sans doute pas remarqué car la majorité travaille à la CCCO et passe par le chemin de Bénaquez et fait ses achats dans les commerces locaux, mais des fils noirs ont passé 9 jours, dont deux week end  en travers de la chaussée, sur les axes AZEREIX-OSSUN; AZEREIX-IBOS et AZEREIX-TARBES relevant dans les deux sens le trafic des véhicules et leur vitesse. Je ne vais pas vous inonder de chiffres pour une fois que la commission d'information qui se réunira lundi matin à 11 h, jour des défunts va vous en donner et les commenter.

En gros sachez que 15% des véhicules roulent à plus de 71 kms /h, que ce sont 1400 véhicules par jour qui passent chez nous, tous sens confondus, qu'il y a plus de gens qui font Tarbes- Azereix (772) que Azereix-Tarbes (680)  que c'est dans le sens Ibos-Azereix que les véhicules roulent le plus vite. (Ils transportent peut être des denrées qui supportent mal la rupture de la chaîne du froid.)

Pour le reste je vous laisse faire les comptes quand vous aurez toutes les données. Il est regrettable que le chemin de Bénaquez n'ai pas fait l'objet d'un comptage, mais il ne s'agit pas d'une départementale même si le trafic est peut-être un des plus important. On aurait pu savoir combien de véhicules entrent à Azereix et n'en repartent jamais, et inversement. Ce sujet m'effraie un peu: Canetons et voitures ne font pas bon ménage, un atavisme sans doute, la peur de finir "écrasé."

BALISAGE DU P.D.I.P.R

Il ne s'agit là que d'une demande de courrier pour autoriser l'usage du chemin de randonnée pédestre Castelnau Rivière basse - Bartres d'être aussi à vocation "équestre" du ball trap jusqu'à la ferme du SOUET  pour faire des étapes dans des relais. "BIENVENUE CHEVAUX".

SOGÉRES- REPAS CANTINE et ÉCOLE:

• La parole est donnée à Léo Lagrange. Faut-il 4 ou 5 intervenants pour les intervenants PAP pour 60 bénéficiaires moyennant un coût de 1600 € ?

• 8 sorties ski seraient programmées. 23 réponses positives ont été renvoyées au questionnaire Léo Lagrange. Participation 23 € pour deux heures d'apprentissage du ski. La logistique nécessite 2 à 3 parents accompagnateurs dans le car qui bénéficieront sur place d'un forfait ski gratuit de deux heures. Ossun pourrait s'associer au titre de la solidarité de voisinage, mais faute de temps, la prise en charge des enfants serait faite à Azereix Réponse en attente de nos voisins. Participation communale 1400 €.

• Les parents d'élèves jettent leurs mégots un peu partout, y compris par dessus le mur de la maison enclavée dans l'espace éducatif. Faut-il acheter des cendriers, demander aux parents d'arrêter la fumette ou de se procurer des "boîtes à mégots" ?

• L'école demande un interphone et une gâche électrique pour sécuriser l'accès aux locaux. Le débat restera "ouvert" et les portes ne sont pas closes. Mais le coût est il supportable ? Il faut tirer beaucoup de fils. (À force de se poser toutes ces questions quelqu'un aura peut-être l'idée d'inventer un interphone sans fil et une télécommande)

• La réforme scolaire coûte cher, 200 € par enfant se plaint le maire président à la demande de nettoyer les toilettes le mercredi. C'est la faute au gouvernement répond le syndicat paysan. (Tous de corvée de chiottes pense tout bas le caneton)

• La SOGÉRES a augmenté ses tarifs au 1° septembre de 2%, comme l'an précédent. L'an prochain le contrat arrive à échéance. Un nouvel appel d'offre sera lancé. Pour la qualité...On verra après. Mais maintenant c'est 3€20 pour le repas. Si on augmente maintenant, ils vont pas être contents et si on attend, il faudra augmenter d'un bloc. Il faut préparer les esprits, éduquer les parents et augmenter plus tard. La solution du quotient familial serait possible mais trop difficile. Il est urgent d'attendre. La commission d'information approuve l'idée de préparer les mentalités.

C'est sûr que 2% de 3,20 €, ce n'est pas une paille, à l'heure où il est difficile d'augmenter ses indemnités de quelques centaines d'euros. Battu aux départementales en mars 2015, notre maire président, avait quand même en 2014 augmenté de 53,48% ses seules indemnités.

• On en  terminera sur un constat plus qu'une question: L'étalement des gens du voyage et les dangers réels que cela génère. Le grand Tarbes est dépassé. L'État ne veut pas agir. Des agents se sont déplacés et ont été menacés, certains même jusque chez eux.

Heureusement que des élus ne se laissent pas aller et emporter par leurs pulsions. Si la fonction ne les protégeait pas, il y aurait de quoi péter un plomb.

Voilà le résumé d'une soirée qui s'est probablement terminé par un gobelet de l'amitié et des bonnes blagues. "Mon docteur m'a dit que pour mon poids, je devrais faire  2 mètres soixante. Je dois pas maigrir... Je dois grandir."

Vous en apprendrez plus lorsque la commission de l'information vous communiquera tous les détails.