UnePJ 1510

La UNE Hebdomadaire du PETIT JOURNAL .

Intercommunalités et tirage au sort des postes de chasse

Le constat est édifiant. Les élus nationaux ne sont occupés que par les primaires de gauche et de droite. C'est la dernière trouvaille: Ils faut d'abord être choisi par ses pairs pour pouvoir être candidat. La caste des capables face aux travailleurs, canetons incapables.

Tailler le territoire, ils seraient presque d'accord, mais à condition de ne pas perdre la multiplication des "indemnisés". Les diminutions de postes chez les travailleurs d'accord, mais chez  les élus qui s'épuisent à mettre en place le Pognon Public Privatisé: "TOUCHE PAS À MES POTES"

On taille le département en deux parties longitudinales pour que chaque député aille de la plaine à la montagne mais pour les intercommunalités ce sont les traits horizontaux qui sont privilégiés. Certaines intercommunalités seront à cheval sur les deux circonscriptions si certaines options étaient retenues.

Fait du hasard ou logique de charognards, il n'est pas proposé s'il faut deux députés pour notre département de faire des binômes mixtes élus par tous les électeurs du département. Ce serait pourtant logique, puisqu'ils siègent au Parlement pour la nation et pas pour une circonscription..

Les deux nôtres sont étiquetés à gauche, c'est la table du caviar. Vous voyez leur sens aigu du partage.

Jean GLAVANY élu par la première circonscription appartient au groupe SCR (Socialiste, Républicain Citoyen)

Jeanine DUBIÉ élue par la deuxième circonscription appartient au groupe  RRDP (Radical, Républicain, Démocrate et Progressiste)

Ce SCRRRDP est bien connu de tous les canetons.

Ce qui les rassemble est bien sûr plus fort que ce qui les divise: Le premier est membre de la commission permanente des affaires étrangères, co-rapporteur de la mission d'information de la LIBYE et titulaire de la commission consultative du secret de la défense nationale. La seconde est secrétaire de la commission permanente des Affaires économiques. Ses missions parlementaires sont trop nombreuses pour les citer toutes. On ne retiendra que sa qualité de secrétaire de la mission d'information sur l'avenir institutionnel de la NOUVELLE CALÉDONIE et sa qualité de membre de la Mission D'information Avenir des Filières d'Élevage: incollable donc sur le mode de vie des CANETONS.

Côté Sénat, Josette DURRIEU enquête sur DAESH, prête à terroriser les terroristes, tandis que FORTASSIN!...se porte toujours bien. Porc noir de Bigorre, haricots tarbais, intronisé caneton sénateur : "Mon petit ventre réjouit toi, tout ce que je mange c'est pour toi"

Ces élus de proximité sont incontournables  tant ils ont vu de populations découpées, de familles explosées, de logements disloqués. Spécialistes de la vente à la découpe ils s'intéressent soudain au celle du territoire, non dans le but d'être plus efficaces mais dans celui de conserver tous les chefs de tribus, certes trop nombreux et trop coûteux ,mais si ils diminuent, qui donc ira voter. Il ne faudrait pas qu'un jour les canetons retournent aux urnes mais pour voter pour leurs propres intérêts au lieu de donner leurs impôts à tous ces "indispensables" Il faut éviter la révolution des urnes et décourager les travailleurs de vouloir se payer "une où deux chemises." 

Il faut préparer nos descendants à leur futur. C'est dès le primaire qu'il faut éduquer, comme cela vient d'être fait auprès d'écoliers français.

enfants armes

HALLAlsacienne

Ce sont les "ateliers découvertes" de fusils d'assaut, organisés en MOSELLE, dans le cadre du lien "armée-nation" . Il n'y a pas MEURTHE (armes non chargées) mais il reste un peu d'Oseille pour préparer au métier de demain. Point d'honneur à remarquer: la mixité est autorisée.

Bien entendu ne faire aucun lien entre cette "opération commandée" et les propos du sénateur de Moselle , Jean-Louis Masson, qui déclare que "les migrants d' aujourd'hui sont les terroristes de demain." 

réforme collège