À DÉFAUT DE RÉVOLUTIONS...QUELQUES RÉVÉLATIONS 

Nous allons commencer par "CASH INVESTIGATION". Cette émission sera diffusée lundi 7 septembre à ...23 h 05. Rachida DATI refuse de répondre aux questions "à la con" d'une journaliste dont elle qualifie la "carrière (de) pathétique" et qui n'est pas "juge d'instruction". Il s'agit d' Élise LUCET qui avait déjà pris un ancien secrétaire général de la Préfecture des Hautes-Pyrénées, en train de se les "rouler" à "titre privé" dans un grand restaurant parisien. L'affaire chez nous n'avait pas fait un tabac. On croit savoir que l'intéressé a été dédouané. Difficile pour un journaliste d'obtenir des informations... À enregistrer ou à voir en replay. On verra laquelle des deux aura le bilan le plus fumeux.

Le caneton s'est trop vite avancé en annonçant la taxation future de taxer les box internet. Axelle LEMAIRE a répondu ne pas vouloir le faire. Elle pourra par contre le faire faire pour terminer l'affaire. Et puis les box, c'est déjà dépassé. Il faudra taxer "tout appareil susceptible de capter des ondes envoyées" vers des canetons mal plumés.

Le philosophe Michel ONFRAY, sur BFMTV a conseillé à BHL de rester caché et trouvé déplacés ses propos sur les migrants du reporter qui hier appelait à la guerre en Libye. Fils d'un modeste "paysan" décédé, il évoque aussi la détresse d'un monde agricole tellement bien représenté qu'il se trouve aujourd'hui beaucoup trop endetté. Quel intérêt de donner à Bruxelles de l'argent qui "serait" redistribué? Autant le garder. C'est vrai que l'on peut s'interroger sur la différence entre ce qui est prélevé et ce qui est reversé. Mais c'est pareil pour les impôts, il faut bien les augmenter si on veut ensuite les baisser. C'est comme le verre moitié vide ou moitié plein. "Quand il est plein, on le vide, et quand il est vide...on le plaint." 

La libération se prépare à Londres. Son maire gaffeur, Boris ... Johnson, jeudi matin sur France Inter a oublié que la confidence de NKM avait été faite "micros off" et il annonce un "scoop": Elle va se présenter comme présidente de la République. C'est en bon français qu'il a rapporté ce secret recueilli et prononcé en anglais. Si un caneton traducteur était présent, qu'il nous renseigne.

Nadine MORANO de son côté a affirmé en français qu'elle sera candidate dans le dispositif des primaires de le "Les Républicains". Comme d'habitude, devant l'assiette de beurre il y aura du monde, quitte à être des leurres. On se souviendra de Morin et Boutin qui servaient de "lapins" pour la course des lévriers.

On pourra quand même s'étonner que dans une démocratie qui se voudrait modèle, il faille l'aval de certains électeurs pour pouvoir être candidat. Qu'ont de plus que les citoyens ces " électeurs parrains" qui décident de ceux qui seront candidats. Il faut 20 parlementaires, 2 500 adhérents et 250 élus répartis sur au moins 30 départements pour prétendre être "primairisé". Hors des partis, point de raison ? Aux départementales on l'a vu ce sont les voix des canetons qui ouvrent la voie d'un habitat un peu vite "squatté". "Chacun sa route, chacun son destin. Passe le message à ton voisin..."