alyan2

alyan1

C'est le même, AVANT et APRÈS: Alyan, mort noyé, sans avoir su d'où il venait, pourquoi il partait, ni où il allait. Le monde s'émeut. La réalité est plus terrible encore.

Sur internet BHL vient clamer son dégoût. Mais juste avant, c'est maintenant incontournable , une page de publicité parait au dessus de la photo de la dépouille de l'enfant.

Les deux hommes, bien portants se font un peu d'oseille Le morceau est choisi: "ROZANA, eau minérale magnésienne, naturellement gazeuse" ... et la santé est garantie.

L' indécence est totale. Comment peut-on oser laisser passer cela. Au lieu de noyer Alyan,  aurait il fallu le gazer ?

Son sort est scellé, mais il n'est pas le seul. Deux mille cinq cents autre noyés, et autres asphyxiés. Jusqu'à combien faudra t'il compter ? Alyan avait un nom, il s'appelait KURDI. Nous garderons son prénom. Mais les milliers d'autres, ils s'appelaient DUCON ?

L'image est "bonne", elle est bien construite a t-on pu entendre. Et les vies, elles, elles sont mal détruites ?

Cinquante mille emplois "au noir" dont plus de quarante mille au ministère de la justice ? Sauf que cela dure depuis des décennies. Ce serait un peu commode d'en laisser la paternité, dans ce cas , la maternité, à l'actuelle ministre. Ce qui est le plus grave est que tous le savaient mais là encore, personne n'a rien fait, élections en ligne de mire et alternance possible obligent. Pas de quoi s'étonner que la colère monte et que les canetons n'y voient que copains et coquins se partager le butin.

Mille cinq cent tracteurs qui bloquent Paris. La méthode est meilleure que de tout détruire et de nature mieux sensibiliser l'opinion. Mais là encore le problème se pose de la représentation des "paysans", jardiniers de la France. Le C.V. de BEULIN, patron de la FNSEA, allez donc le voir dans le canard enchaîné. Au niveau régional, départemental, et cantonal posez vous les bonnes questions et continuez à en tirer les bonnes conclusions. J'entendais hier un "analyste" agricole pester contre une banque qui finance 90% des agriculteurs, les faisant "emprunter" pour rembourser les "intérêts" tout en perdant des milliards en spéculant chez les grecs. Mais c'est bien ce que font les états, pour notre plus grand bien ? 

Un Président "normal" PS-PRG ne pouvait que mettre en place des "normes".

Profitez d'avoir le canard en main pour jeter un œil sur un article  concernant la censure, signé isabelle BARRÉ. Le pire est que ce n'est pas de l'humour noir. Transparent...   

myriam-el-khomri

Faut il voir un signe dans la nomination au ministère du travail d'une jeune qui voulait en venant en France, être comédienne.

À peine nommée certains l'appellent déjà "Madame Chômage."

Moquerie, Pessimisme ou simple réalisme ?


Un fait est certain, en politique aussi on fait dans le jeunisme. Alors qu'il y a peu encore les places étaient tellement bonnes que le bonheur suprême était de finir "sénateur centenaire", la mode est aujourd'hui de laisser la place aux jeunes pour bénéficier d'une retraite dorée.

Le seul bon âge est celui de Nicolas. Les autres sont des pépés ou alors des bébés. 

Faudrait il aujourd'hui se passer de JUPPÉ, de BAYROU et de DOUSTE-BLAZY?

Au plan local il ne faudrait pas oublier à qui TARBES doit le maintien d'un régiment quasiment sacrifié.

LOURDES existe plus par Bernadette SOUBIROUS dont José MARTHE se bat pour ramener de NEVERS la dépouille mortelle. La Nationale 21 vaut sans doute autant que les rencontres de Maubourguet, malgré sa bretelle de Juillan rapidement fermées par les cantonniers du PRG. C'est aussi BAYROU qui au temps de la carte scolaire avait permis de scolariser les élèves des enclaves dans le béarnais.

Tareq OUBROU

Si vous pouvez revoir le direct de BOURDIN ce 03 09 au matin, ne vous en privez surtout pas. Il recevait l'Imâm de la grande mosquée de Bordeaux qui vient de publier un livre (complété): "PROFESSION IMÂM" chez Albin Michel. L'auteur TAREK OUBROU rappelle entre autre que le prophète et ses contemporaines étaient normalement vêtus, n'étant nullement "couturier".