GEORGES (Brassens) AURAIT PU CHANTER: "LA CONNERIE, PAPA, ÇA N'SE COMMANDE PAS"

Les bonnes nouvelles sont tellement rares qu'on finit par ne pas y croire. Bientôt le simple fait de faire correctement le travail pour lequel on est payé sera récompensé par la légion d'honneur. Mais rassurons nous vite: La connerie résiste autant à la canicule qu'au froid.

Un petit tour d'horizon donne des frissons... Et "Caneton qui frissonne, connerie qui foisonne."

Le jeudi est le jour habituel de sortie de l'hebdomadaire soupçonné de ne pas être la Semaine du PRG. fidèle partisan de la neutralité de la presse. Le Caneton vous présente sa Une du jour.

PJune0207

CANTON d' OSSUN: APPEL DE DÉTRESSE ENTENDU

Souvenez-vous du "Courrier des lecteurs: Courrier d'électrices" que le Petit Journal avait relayé. Un caneton a pris à cœur de s'occuper du problème, se faisant d'abord voler dans les plumes avant de contourner les Courts-Circuiteurs de courriers qui ne leur étaient pourtant  pas destinés. Certes des personnes sont habilitées à "signer" l'avis de réception du courrier, mais certains s'octroient en toute illégalité le droit d'ouvrir et de ne pas transmettre au destinataire une LRAR "Confidentielle et personnelle adressée à une personne précise". Il s'agit d'une violation du secret de la correspondance" qui devrait être lourdement sanctionné si nous n'étions sous le régime de la terreur pour les uns et du protectorat pour d'autres. Dans le cas présent le destinataire a été informé. Notre caneton par une porte "dérobée" a été reçu avec gentillesse, intelligence et compréhension. Une famille retrouve une administration responsable et humaine. La bonne nouvelle annoncée la joie et l'espoir sont retrouvés. Une petite chaîne de maillons bien forgés fonctionne mieux qu'une chaînes de maillons faibles en rupture permanente. Merci .

Le caneton se s'empêchera pas de constater que la presse rapporte une réponse de la ministre de l'écologie à un élu, concernant l'usine de traitement des déchets UTV de Bordères sur l'Echez.  A part l'aspect médiatique, la réponse n'apporte rien de concret.

La lettre recommandée à Marisol TOURAINE, ministre de la santé, adressée par la jeune femme malade n'a jamais eu de réponse, probablement restée "en souffrance" dans quelque boite d'archive, catégorie "A DÉTRUIRE". L'occasion, cette fois de ne pas dire merci. Mais c'est normal, pour gérer un tel ministère , il faut savoir avoir la Santé et ne rien faire, c'est la conserver, comme le chantait SALVADOR, Henri bien sûr, le "rigolo" et pas le "gigolo".  

DES INFORMATIONS ( PRESQUES) COMIQUES

Pèle Mêle des infos récentes:

- FILLON envoie Sarkozy sur orbite. Quel tête en l'air

- BAYROU: "Sarkozy seul responsable de sa chute" Ce n'était donc pas une orbite géostationnaire. Le retour sur la planète et la rentrée dans " l'atmosphère " risquent  d'être chauds, malgré le bouclier, thermique ou fiscal. Exploser en vol pour finir enterré, c'est pas une vie.

- LA JUSTICE annule la suspension de Jean-Marie Le Pen du Front National. Jeter sa matière première serait une injustice. le FN va faire appel, mais comme la formation est la même pour tous à l'ENM la conclusion sera la même pour Jean-Marie, qui après souvent été condamné est enfin reconnu. Son futur slogan " Pour une Justice à Fond la Forme" peut-être.

- PRÈS de 10 000 PV non envoyés et majorés. Encore des victimes de "bugs informatiques". Dans le cadre des fameux PPP, "Pognon Public Privatisé"  C'est la société ATOS qui est tenue pour responsable. Mais les coupables restent les canetons. Les amendes pleuvent, déjà majorées. Encore un informaticien d'Atos qui a abusé de Portos. Ecrire au premier flic de France pour demander "l' ARAMIS M'SIEU, s'il te plait" c'e sera encore un coup d'épée dans l'eau. Autant demander au caneton s'il peut passer la demande à DARTAGNAN. Avec la minoration de la majoration, l'amande sera plus douce et vous pourrez vous payer quatre moustiquaires pour l'été.

- CÔTÉ TARBAIS, rien de nouveau concernant la gratuité payante du stationnement à 17 euros de l'heure. Les signalements d'avis de contraventions pour le grand nombre de personnes qui frappent leur numéro de plaque suivi du 65 qu'il ont mis pour identifier leur département leur vaut 17€ au motif "plaque erronée", ce qui n'est pas le cas et n'est mentionné dans aucun texte. Au moins ils pourraient s'inspirer des messages de la presse et mieux expliquer le motif: "trop de caractères".  Vivement  que ces machines "intelligentes" soient connectées au fichier central des immatriculations. En cas d'erreur elles vous dirons "numéro de plaque erronée". Ça économisera du papier et des stylos. Un bic pour les subalternes, un Mont Blanc pour les Hauts Perchés.