COMMENT PAYER PLUS CHER LE STATIONNEMENT GRATUIT À TARBES

À l'heure actuelle on vit connecté et on devient plus intelligent. Vous l'avez compris, il s'agit d'intelligence artificielle, pas des neurones des canetons. Souvenez vous du train, meilleure invention de l'homme pour arriver plus vite en retard. C'est dépassé. On anticipe et on recycle tout. Fini le temps où arrivait en France ce qui se faisait en Amérique vingt ans avant. Pendant que Microsoft change sans cesse ses versions de Windows pour nous faire passer à la caisse, on abandonnait notre minitel 2 et nos informaticiens recyclés prenaient une longueur d'avance en inventant des horodateurs aussi intelligents qu'une poule qui trouve un couteau.  Un piège à cons gratuit pour canetons gratifiés de contraventions. Ce que beaucoup appellent à tort un P.V. alors que ce terme signifie "Procès Verbal", qui comme son nom  l'indique forcément pas est obligatoirement "écrit" et peut conduire à un échange verbal nommé plaidoirie, qui sera logiquement signifié par écrit. Bref, de quoi inciter la poule à refiler son couteau à un caneton et le faire passer à la caisse. Illustration par l'exemple des nouveaux horodateurs tarbais qui peuvent vous donner droit à une image payante.

Une fois le principe compris, c'est très simple et pour 17 € vous pouvez stationner gratuitement pendant une heure et même soixante minutes pour les moins pressés. D'abord, il faut trouver une place, et un créneau plus tard, vous rendre à l'horodateur pas très loin. Là le système est simple et moins bête que les pompes à carburants qui vous parlent et vous rappellent "vous avez choisi sans plomb 95 où 98" sans vous dire qu'on est en 2015. "Si vous voulez un ticket, appuyez sur le bouton ticket": en fait, c'est un message codé pour vous dire que le ticket vous donnera la date et l'heure". Et vient enfin le dernier conseil "reprenez votre carte et servez-vous". Ça c'est pour ceux qui oublieraient qu'ils sont venu pour remplir le réservoir. Revenons à notre station-nement. La machine affiche " Tapez votre immatriculation et si vous n'êtes pas sûr, regardez sur votre carte grise. (pour ceux qui mettraient leur immatriculation à la CPAM en regardant leur carte vitale). Dans tous les cas, il est probable que vous retournerez à votre voiture parce que avec tous les codes et mots de passe que vous avez, vous savez plus. Un tatouage sur le bras ce serait bien, mais si vous changez de voiture... Il faut aussi penser à ceux qui veulent tout partager et vous disent: "Ce qui est à toué est à moué". Retour à l'horodateur et frappe du précieux sésame. vous voulez un peu plus d'une heure, vous payez un supplément. Un petit quart d'heure après, puisque celui qui était devant vous ne comprend rien au système, vous pouvez retourner à votre voiture, mettre le cher ticket derrière le pare brise, lisible de l'extérieur. (Attention, le pare brise, c'est à l'avant, même si pour le créneau vous avez fait marche arrière et lisible ça concerne la face imprimée du ticket). Peu importe le sens. Un caneton ça tourne le cou à 180°, sans se le tordre. (C'est bien pour les créneaux). Moi j'aurais une préférence pour le deuxième. C'est toujours bien de voir l'envers du décor. Pour l'emplacement aussi, vous êtes libres: de l'extrême gauche à l'extrême droite, faites au mieux. 

PVT2

PVT2PIVOTE

Il est 14h13. Avec une heure gratuite et un supplément de 1€, vous pouvez faire votre shopping jusqu'à 16h03. Tout le temps d'essayer des bottes pour vos pattes palmées.

A votre retour, le ticket chic est devenu un ticket choc. Vous découvrez une petite image sous votre essuie glace. Vous regardez vite fait: "plaque erronée". C'est là qu'il faut être sérieux et ne pas prendre votre "infraction caractérisée" à la légère, penser que c'est pour la voiture d'à côté et mettre l'image sous l'essuie glace du voisin". Il pourrait payer pour vous.  

PVGISELE

Et oui, vous vous êtes trompé dans la saisie du numéro, un chiffre , une lettre, inversion des chiffres et des lettres, et le compte est bon.

C'est là qu'il faut "décoder" ce rendez-vous galant à régler au trésor public ce temps qui on le sait tous, est de l'argent, gratuit ou pas.

La marque, le modèle et l'immatriculation sont bien ceux de votre véhicule. La date est bonne, l'heure probablement aussi puisque vous n'y était pas au moment du cadeau. Vous avez payé à 14h 13 et l'offrande vous est faite 14 minutes plus tard 14h 27 , sous le soleil, ... exactement.

L'agent doit aussi être le bon, sauf s'il s'est trompé de matricule (c'est comme les canetons, ils se ressemblent tous alors on les numérote pour les compter lors du gavage). Le service SDU, c'est pour Service des Déplacements Urbains. Déplacements ? , pensez-vous, mais je stationnais... Et oui c'est comme ça ma petite dame, il fallait circuler. Au risque d'être verbalisé par le Service des Stationnements Urbains ? Le lieu de l'infraction est précis: Face au n° 7 (si vous aviez été de l'autre côté, donc au n° 7, ça aurait sans doute été: face au n° 8). C'est pour ne pas vous désorienter. Comme des n° 7, il y en a plusieurs, la rue géolocalise le véhicule: Av. Bertrand Barrere. Un concurrent probable de Bertrand BARÈRE. Ce n'est pas l'agent 3003 du SDU qui vous verbaliserait pour une "erreur de plume" qui en commettrait une . L'avenue Bertrand Barrere, il la connait par cœur. À côté du n° 7 il y a un bistrot, au n° 5. De toute façon, il était à côté de la plaque, et la votre était erronée. Bertrand Barrère, à la communale on le moquait sans cesse en lui disant "Toi alors, tu manque par d'air (enfin, de r)" Si un jour tu deviens connu on donnera ton nom à une grande avenue avec plein de n° comme au loto, avec des plaques à ton vrai nom et des aires de stationnement. Et n'en rajoutez pas , sinon on mettra une croix dans la case "NON PAYÉ", histoire de vous mettre les boules. On badine pas avec les procédures au SDU. La première heure on apprend le code de la route et surtout l'article R 417-6 du Code de la Route. Après la demie- heure de pause l'heure suivante est consacrée à l'apprentissage de l'arrêté municipal du 10 10 10. Il fait 23 pages et le stationnement est réglementé au titre 2, article 35 précisément. il suffit de le lire pour voir qu'il avait été rédigé par madame soleil qui avait anticipé sur l'invention de l'intelligence artificielle et ses artifices payants. Ce n'est qu'une fois les procédures acquises qu'on vous lâche dans la canarderie, pour chasser le caneton boiteux, à cause de ses bottes trop droites pour ses pattes tordues. Généralement vous êtes en binôme, mais pas forcément mixte, dans cette faune hostile, armé d'un stylo chargé d'encre indélébile et d'un chargeur à souches, parti traquer le caneton débile. Comme on dit chez nous, bon pied, bon œil et à bon chat, bon rat. Allez, c'est la tournée des canetons ... pour la route.

BIBLIOGRAPHIE:

- le minitel 3 pour les nuls

- décret n°95-935 du 17 août 1995, art. 1er,4°

- les billets de maître Éolas

- article l. 2213-6 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT)

- articles R.417-1 à 7 du Code de la Route

- arrêté municipal du 10 10 2010 et ses annexes

- le bon chasseur et le bon chausseur, alias "le bottin"

- système D: Comment gagner une plaque sans rien faire