IL VAUT MIEUX VIVRE DANS UNE PAILLOTE QUE FINIR SUR LA PAILLE

( VERSION ORIGINALE: "IMPASSE DES PERLES")


La paillotte,  la boulange , l'informations , la notoriété , la nomenklatura,  la mort du barbecue.

Les nouvelles d'AZEREIX sont aussi fraiches que le poisson d'ordalfabétix , commerçant dans le village d' irréductibles gaulois résistants à l'envahisseur romain .Le chef  Abraracourcix n'avait peur de rien, sauf que le ciel ne lui tombe sur la tête. Assurancetourix mettait l'ambiance, et tous se passait bien grâce à la potion magique du vénérable druide du village, Panoramix . Finalement le ciel leur tomba sur la tête, et ce fût la Hutte finale, brûlée comme l'arbre qui la portait.

Les vestiges de l'empire romain  sont présents à Ossun, au camp de César.

Le village voisin d'AZEREIX résistait bien à la mondialisation et à l'envahisseur européen.

En avril  2015 les nouvelles les plus fraîches signalent le changement des règles applicables lors des municipales de ... mars 2014. Il est probable qu'en mars 2016 on apprendra que les élections cantonales de ... 2015 deviennent départementales, que le scrutin sera de type majoritaire binominal mixte avec deux titulaires et deux remplaçants. Les résultats seront communiqués un peu plus tard.

En attendant, une page se tourne et Gérard et Xavier, dont les prénoms suffisent à les identifier sur le département, quittent Azereix. La Paillote a repris et les bonnes habitudes perdurent avec les grillades du vendredi ... jour du poisson, remplacées par d'autres plats plus raffinés pour cause de panne de barbecue.

Certains verraient bien l'ouverture d'un restaurant, avec ses plats variés, son célèbre boudin et ses desserts délicieux.  Mais, si c'était possible, il y en aurait déjà eu un.

Avec un peu de "piston" Azereix pourrait accueillir la finale de PRO D2 et avec le dynamisme et les "relations" des élus, ils utiliseraient au mieux la licence IV qu'ils ont achetée, mais avec l'argent des contribuables.

En tout cas pas question d'un régime "SANDWIDCHES". Trop compliqué, il faut du pain et une boulangerie, mais il faudrait un emplacement, une employée, des panneaux indicateurs et ... accessoirement des clients.

Juste au moment où le ministre SAPIN veut interdire le seuil minimum pour payer par carte bancaire, ignorant sans doute tout la "logistique" qui est nécessaire pour traiter et sécuriser ces paiements. quand l'Administration ne prend même pas la peine de répondre à un mail ni même en accuser réception et vous demande d'adresser vos réclamations par courrier avec accusé de réception.

Et les distributeurs de billets, c'est fait pour quoi? Sinon pour retirer des espèces pour effectuer les dépenses courantes. Et le jour ou la machine est en panne, les canetons vont se "gaver" à la cantine du Sénat , de l'Assemblée ou de l'Élysée, où manger les restes des poubelles.?

Voilà aussi que l'on découvre que la grande distribution détruit des denrées "consommables".

Dernièrement pourtant un distributeur a été condamné pour avoir retiré de la vente des produits encore "consommables" au dire des contrôleurs. L'affaire ne nous a pas dit s'ils avaient mangé sur place.

C'est aussi Nicolas SARKOZY qui s'insurge sur la réforme des collèges, prise sans débat au Sénat et à l'Assemblée. Il pourrait expliquer ce que l'émission capital nous a appris sur les privilèges exorbitants accordés aux anciens Présidents de la République qui reposent sur une simple lettre signée par FABUIS sous la dictée de MITTERRAND, sans base légale mais dont tous s'accommodent. Nos trois anciens présidents encore en vie sont de "droite" pourtant la gauche ne change rien, prévoyant peut-être qu'elle pourrait aussi avoir un jour un "ex président" qui verra d'un bon œil ses avantages "à vie". Idem pour les premiers ministres

Avec votre carte bleue vous pourrez aussi payer votre facture orange dont le PDG , le bien nommé RICHARD a été à nouveau mis en examen dans l'arbitrage TAPIE en qualité d'ex directeur de cabinet de LAGARDE. Mais comme doit le penser DSK: on s'en tape.

Lisez aussi " la nomenklatura de l'impunité" de Sophie COIGNARD (Le point) si vous n'êtes pas assez écoeuré.

N'allez pas en conclure que la police ne fait rien. Même hors Carnaval des filous se déguisent en policiers, voiture et gyrophare compris pour "soulager" les conducteurs de leur somptueuse voiture.

L'affaire OUTREAU n'est pas pour autant retardée et suit son long cours destructif.

Pour revenir aux paillotes, compte tenu de la définition, le caneton à d'abord pensé à l'affaire du même nom (pas la locale et la maison préemptée pour ... ? ), mais la "Corse" et le préfet BONNET qui aurait pu mettre le feu à ce foutu barbecue, s'il n'était fichu.

Pour AZEREIX, c'eût été du pain béni.

Si on vous demande comment le caneton sait tout cela... dites que c'est sans doute une "taupe" qui lui a soufflé.