DES AILES DANS LE DOS...DU ZÈLE À GOGO(s)


C'est peut-être ce qui pousse dans le dos du maire de Bagnères-de-Bigorre qui vise la Région, mais en refusant de s'associer au maire de TARBES (Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une bourgade dans les environs de Bagnères de Bigorre, dirigée par un apprenti boulanger quasi inconnu)

Tandis que Bagnères de Bigorre c'est une ville thermale mondialement connue et fréquentée, dont l'édile représente bien la région, géographiquement, puisqu'il faut y passer pour se rendre à la Séoube, politiquement  aussi comme les mounaques de Campan et socio-professionnellement, puisque fonctionnaire de l'enseignement, comme tous ceux qui "savent". Si avec toutes ces qualités l'U.D.I., parti enseignant  revient en saignant, ce sera une Faute Nationale. Attention TOULOUSE et MONTPELLIER, il ne faudrait pas qu'après Azereix, Betpouey s'en mêle.

De Faute Nationale  à FN, la migration est facile. LE PEN répudie sa fille et regrette qu'elle porte son nom sans songer à changer le sien, il souhaite qu'elle se marie, mais ne souhaite pas Marion. C'est tellement compliqué qu'on a presque envie de s'exiler, en SUISSE, par exemple. La maison d'AZNAVOUR est libre. A 91 ans il sort un nouvel album mais déclare: "Un exilé fiscal, moi ? Qu'ils viennent me le dire en face !"

Le CANeTon s'est mis en chasse pour trouver un homme à la "hauteur". Il a fini par trouver. Nicolas devrait convenir. 1,60 m pour l'auteur, 1,65 m pour l'autre. Un face à face en terrain neutre, au couteau Suisse (neutre aussi) cela trancherait avec notre quotidien ordinaire de charges trop lourdes, même pour les mulets de Gavarnie. Pendant ce temps on pourra fermer tranquillement la SEB, puis, plus tard...la boulangerie.