DE CLAUDE, Pilou et Stick À ALESSANDRA, Fruity et Domino

Histoire peut-être moins banale qu'on ne croît. Le Caneton a fait une drôle de rencontre: Un attelage assez insolite. Il rencontre CLAUDE avec sa maison ambulante. Tout ce qu'il possède est dans le charriot que le Secours Populaire lui a donné. Il raconte un bout de son parcours chaotique. Il est né peut-être moins "égal" que d'autres comme le dirait COLUCHE. Sa vie n'a pas été et n'est pas simple. Ses amours ce sont Pilou (le plus grand) et Stick (plus petit). Ils sont très gentils et partagent la vie de leur maître, l'aidant à déplacer la maison. Il les soigne très bien et cela se voit. Il a fauté une fois, mais a payé sa "dette" à la Société qui ... ne lui rend rien. Parce qu'il ne vaut rien?

Jamais le mot solidarité n'a été autant prononcé que lors des dernières élections. Une foultitude de "généreux" candidats parlaient de proximité, de dévouement, de présence sur le terrain, mais aucun n'a dû croiser notre trio, sans domicile fixe, sans aide sauf "la manche" ( Il y a ceux qui en ont, et d'autres qui la font ). Aucune méchanceté, ni haine... Pas de drogue, pas d'alcool...

Claude Pilou StickR

NOS CHEMINS SE SONT CROISÉS ... PEUT-ÊTRE PAR PUR HASARD ?

Mais le hasard a parfois des raisons que la raison ne connaît pas. Et voilà que le caneton, quelques heures plus tard, et à plusieurs kilomètres de distance "retrouve" le trio. Sur sa route "infernale" il avait rencontré ALESSANDRA qui elle aussi a connu la galère avant de trouver une vie équilibrée de jeune maman auprès de son mari. Malgré ses obligations, elle avait pris CLAUDE, Pilou et Stick et la "maison" dans sa modeste voiture,  pour les amener se reposer dans un coin plus calme. Elle les avait transportés se mettre à l'ombre en compagnie de ses amis Fruity (le plus grand) et Domino (le coquin). Tout le monde a fait connaissance en bonne intelligence.

La solidarité concrète est venue non pas de ceux qui au final sont grassement "payés" pour soit disant s'en occuper dans des bureaux feutrés et climatisés, mais d'une personne qui a partagé l'épreuve d'inconnus, car elle savait ce que c'était ...

Comme le chantait Maxime le FORESTIER: "On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille...On choisit pas non plus les trottoirs de Manille. Être né quelque part, pour celui qui est né, c'est toujours un hasard...

Chacun sa route, chacun son destin...

Claude va reprendre le sien, destination inconnue. Il voulait un troisième chien car la charge est lourde, physique et morale, mais cela lui a été refusé... L'euthanasie, c'est mieux que la compagnie... BONNE ROUTE ET BONNE CHANCE. LA ROUE TOURNE...TU L'AURAS TON AUTRE COMPAGNON DE ROUTE...

Alessandra  Fruity, DominoR