DE NOMBREUSES RÉACTIONS AMÈRES et CONTRADICTOIRES

De nombreux "messages" et "questions" arrivent au caneton et à d'autres personnes qui concernent le troisième tour de l'élection du président PÉLIEU, reconduit à la présidence du département sur un score de 31 à 3 que beaucoup considèrent comme une "trahison" de leur vote. Le score relève du factuel et n'est ni contestable ni contesté.

Comme déjà dit les candidats PS-PRG- FDG devaient se porter naturellement sur le candidat PRG, seul en lice, donc élu avec certitude dès le premier tour.

Ceux qui combattaient ces candidats et ont obtenus la confiance des électeurs ont construit leur victoire sur un appel à rejeter ce PRG omniprésent sur les Hautes Pyrénées qui ressemblent à une "réserve" plus qu'à une "pépinière", tant ce qu'il reste de ce parti est concentré chez nous. Le Président Tarn et Garonnais s'étant dépêché de fuir la république en cette semaine périlleuse. Il serait logique que le siège du parti élise domicile dans notre département qui concentre le gros de ses troupes. Azereix à défaut de devenir capitale régionale pourrait accueillir ou au moins déléguer cette compétence dans de nouveaux locaux, à la C.C.C.O. par exemple, pour limiter les déplacements.

Après les faits, restent les différents RUMEURS et LA VERITÉ.

Côté rumeurs elles sont si nombreuses qu'il est difficile d'en dresser une liste exhaustive.

Le PRG étant majoritaire à lui tout seul, GLAVANY aurait voté blanc à défaut de pouvoir être candidat. Mais l'hypothèse ne peut être retenue. Il aurait été accompagné d'autres PS.

Le binôme de José MARTHE a clairement indiqué et revendiqué deux des votes blancs.

Or il n'y en a eu que trois.

Il reste donc à en chercher un ou une. Peut-on imaginer qu'un binôme se soit "divisé" au moment du vote? Cela paraît difficile, mais est toujours possible. Dans ce cas les électeurs doivent savoir quel est ce binôme et les raisons de son partage (stratégie ou désaccord ?).

Le caneton tient de bonne source ou de source bien informée selon l'usage consacré, que le Président Pélieu, comme il est de coutume quand il n'y a plus d'enjeu, a voté "blanc", comme cela se pratique dans le milieu "sportif". Si ce n'est pas le cas, il se doit de le dire aux électeurs, sinon les canetons déserteront les urnes et laisseront leurs représentants s'auto désigner et s'auto proclamer pour passer leur dimanche à affuter la guillotine et tondre la pelouse au lieu de se prendre la tête et être tondus.

La conclusion du caneton, faute de preuve contraire sera conforme à celle qu'il a tirée pour AZEREIX. Une liste partie sans étiquette a pris le label 100% PRG une fois l'élection passée et aucun membre n'a démenti. Les électeurs trahis en ont tiré les conséquences que l'on sait. Les lois physiques et mathématiques voulant que " les mêmes causes produisant les mêmes effets" on peut s'attendre à une réaction "virulente" de ceux qui de jugeront trahis.

Il est ainsi des jours qui chantent avant des lendemains qui déchantent...  

Mie-laine, mie-coton:  génération désenchantée...

UNE CHOSE EST CERTAINE: CE N'EST LA FAUTE A RICAUD. VICTIME DE DÉNIGREMENT, IL NE PEUT PAS ËTRE SPOUÇONNÉ DE DÉLIT DE FAVAROtisme.