LE CONTEXTE NATIONAL

N'écoutez pas trop la Télévision Nationale pour effectuer votre choix personnel qui s'inscrit dans des circonstances locales. Sans vouloir paraître pessimiste le caneton estime peu probable que n'y soit décortiqué les élections du canton d'OSSUN.

- Nicolas SARKOZY appelle au ni-ni, mais chez nous le FN n'est pas au second tour. Par  ailleurs 54 % des électeurs UMP disent ne pas vouloir suivre une consigne. Marine LE PEN lui demande de débattre avec lui, mais il refuse. Ce matin 24 mars 2015, NKM explique chez Jean-Jacques BOURDIN que "L'UMP va porter un nouveau nom, qu'elle connaît, mais ne dit pas" Aux républicains de comprendre. On baptise le bébé, puis on choisira le papa en espérant qu'il ne jettera pas le bébé avec l'eau du bain ?

- Un site internet incitait des électeurs à prendre une photo d'eux dans l'isoloir, mettant le bulletin des candidats FN dans l'enveloppe pour recevoir 5 euros sur Paypal. Il en reste des "gogols".

- Bernadette, qui est très chouette...( Chirac ), et suppléante sur une liste à Brive à demandé aux journalistes: "Vous trouvez que j'ai l'air grognasse?". Le caneton, respectueux, ne donnera pas son sentiment. et puis c'est pas tellement la question posée par les départementales. Cela relèverait plus d'un référendum. Ce serait une occasion d'en faire un au lieu d'en promettre régulièrement.

-Le Front de Gauche appelle à le faire encore progresser partout. Au premier tour peu de bulletins ont été utilisés. Pour affirmer vos "convictions" utilisez-les au second tour. C'est aussi pour ne pas gâcher tout ce papier utilisé.

- Il me manque encore quelques avis, mais le caneton d'ossun,  quasi inconnu localement n'a pas grand chose à voir avec son ancêtre qui fête ses 90 bougies et est naturellement beaucoup plus déchaîné.

- Le Rassemblement Bleu Marine a perdu puisque les journalistes constatent qu'ils ont moins progressé  et n'ont finalement gagné qu'une dizaine de points.

Chacun son boulot: les sondeurs sondent, les électeurs votent et paient les sondages.

Vu les tarifs, cela vaut bien un petit tour par le bureau de vote.

C'est là que l'on peut choisir son destin ou du moins ceux à qui on confie les décisions qui une fois prises s'imposent à tous. (Sauf, dans quelques cas de copinage, enfin plutôt d'arbitrage...)