DEFINITIONS PRG et PRGistes:

Le P.R.G. serait le PARTI RADICAL DE GAUCHE. D'une stabilité remarquable il n'a pas changé depuis la IVème République, quand ils étaient comparés aux radis: "ROUGES A L'EXTÉRIEUR, BLANCS A L'INTÉRIEUR, MAIS TOUJOURS PRÈS DE L'ASSIETTE DE BEURRE." Leur "éclosion" remonterait à la IIIème République, après l'affaire DREYFUS et les Etats Généraux du 5 mai 1789 . L'Hémicycle n'existait pas encore et c'est le château de VERSAILLES qui abritait nos "dirigeants" dans la modeste salle ...des menus plaisirs.

Il va donner naissance aux PRGistes. Ce sont des Pigistes, journalistes payés à la ligne, mais réputés être  un brin sectaires et orientés. 

Charles Louis de Secondat, dit MONTESQUIEU écrivait: Le Droit du sol est l'absurdité qui consiste à dire qu'un cheval est une vache parce qu'il est né dans une étable.

Aujourd'hui on nous dit que nous sommes CHARLIE et que l'on doit marcher depuis l'avenue Bertrand BARERE, pour revenir au point de départ raconter l'histoire qui se déroule dans un petit périmètre. C'est le droit d'avoir les pieds sur terre et la tête en l'air. C'est la marche des canards...au nom de la liberté d'expression.

Tout ce gâchis pour un autre "torchon" et c'est arrivé trop tôt par rapport aux élections.

De toute façon, le caneton n'aime pas les torchons. Les chefs font du " foie gras au torchon." Je peux pas cautionner.   

FAVORO - RICAUD . UN CANTON ET UN DÉPARTEMENT SOLIDAIRES:

Quand la Presse PRG nous inonde de prose et nous raconte une interview imaginaire, se trompant de prénom et appelant "Alain" RICAUD le maire d'AZEREIX, au lieu de "Michel" affirmer qu'à AZEREIX vous ne verrez pas un toit autre qu'en ardoises, il faut croire qu'ils ont une mauvaise vue, à défaut de mauvaise foi et ne sont pas venus sur place, place de la mairie même...

Quand la même Presse présente une liste adverse au maire sous forme d'interview, sans jamais avoir rencontré les candidats...

Quand la même Presse , non contente de glorifier le vainqueur, s'acharne à ternir l'image des candidats adverses...

Quand la même Presse explique que le nom de la commune vient d'un riche aquitain nommé AZÈRE suivi de eix pour le suffixe aquitain...

Quand la même Presse oublie de dire que le PLU (Plan local d'urbanisme) adopté par le conseil d'AZEREIX, représenté par son maire a été annulé par le Tribunal Administratif alors que le Président de la CCCO aura la charge d'un prochain PLUi , c'est à dire qu'il sera le patron de l'urbanisme intercommunal, sans la formation ni la qualification des services de l'État...

Quand la même Presse oublie de nous dire qu'un ancien Directeur de Cabinet d'un Préfet, nommé sous l'ancienne présidence de la République, s'est fait prendre les doigts dans le pot de confiture en s'invitant au titre de haut fonctionnaire des douanes à un repas du lobbying du tabac, comme vu dans une émission de Mme LUCET...

Quand la même Presse se mêle prématurément de la Justice sur la base de rumeurs...

Une autre presse va sur le terrain du Canton et relate photo à l'appui "les tuiles" dont aucun n'est à la merci.

C'est mieux de s'occuper de résidences de tourisme dans les Pyrénées Atlantiques et se revendiquer élue de proximité de la commune concernée, chef lieu du Canton éponyme.

Charlossun2

UN ÉDITO et DES ARTICLES QUI NE MANQUENT PAS DE CARACTÈRES:

Paru le 23 01 2015. Certains y on vu un appel simple appelant l'électorat socialiste à se convertir rapidement.

"Le bois de rose est une essence précieuse, mais la langue de bois socialiste est une bouillie qu'il faut avoir pratiquée durant plusieurs décennies de militantisme pour en tirer le substantifique jus !".   J.L.T.

Si vous n'avez pas tout compris, tournez vous vers une littérature plus simple. Le CANeTON pourra faire l'affaire. En plus vous pourrez y participer et poser vos questions par simple courriel. (C'est le terme mail ou email qui respecte la loi TOUBON en francisant le mot et éviter de faire long, comme "courrier électronique"). Si vous cherchez sa traduction en patois juillanais, consultez le petit Robert.

C'est le même "journaliste" qui relatait le 24 décembre 1992 (Et oui, c'est vieux. Le Caneton avait neuf mois) une altercation entre Raymond Erraçaret et le Conseiller général de l'époque qui voulait la fermeture de la décharge du Bécut à Bénac.

PÉPONNE affirmait qu'elle était mise au "normes" et ajoutait "D'ailleurs les pêcheurs n'ont constaté aucune mortalité de poisson dans ces eaux depuis trois ou quatre ans !"

Et la mortalité des pêcheurs, il n'avait pas les statistiques?

L'irrésistible chroniqueur déjà cité plus haut ajoutait:Pas même un poisson chat..."

Certes, c'est de l'humour, mais pas de quoi casser quatre pattes à un canard. Elle vaut à peu près l'autre. Il faut que je consulte mes poulettes...Elle est peu du style: Le canard dit à la cane, ris cane, ris cane...et la canari."

Pour la décharge la fermeture définitive prévue en 2002 a pris un peu de retard, mais cette fois, 13 ans plus tard, les éboueurs de la CCCO, FAVARO RICAUD en tête vont la fermer en même temps que le bec du CANeTON. Promis, Juré, Craché. (Le problème est juste que quand on crache contre le vent, ça revient dans la figure, pareil pour le pipi, il revient sur les chaussures)  Pour le CANeTON la question ne se pose pas. Il a un cloaque et est habitué à être dans la merde.)

AZEREIX, UN  CONSEIL POÉTIQUE ET POLITIQUE:

Comme Monsieur JOURDAIN faisait de la prose sans le savoir, RICAUD et le conseil municipal d'AZEREIX faisaient de la politique PRG sans le savoir non plus, ni les électeurs.

Sans étiquette au départ des municipales et depuis 1977, c'est après une élection acquise au terme d'une campagne de communication à faire pâlir les plus grands publicistes que le résultat nous est appris par presse interposée.

CENT pour CENT des exprimés, 410 voix pour 1017 habitants.

Le CANeTON élevé au grain à 100% ne peut que constater et décerner aux récipiendaires le LABEL ROUGE, 100% PRG.